Index de l'article

 

 

 


UNE VANITÉ 

 

 vanite 

 

 

Arpentant lentement les salles du musée d’art sacré, suis resté devant cette petite vanité attribuée à Marinus van Rymerswaele (1821-1840), qui représente Saint-Jérôme, Sao Jeronimo.

 

« Memorare novissima tua et in aeternum non peccabis. »

 

Le vieil homme avec un livre, une vieille et lourde horloge derrière lui, tient son crâne de la main droite et, de l’index de sa main gauche, de ce doigt long et maigre, il désigne d’un air las, un crâne humain. Rides, visage sombre, pas d’espoir dans ce regard, et le livre semble vain.

 

Ce qui frappe : la main droite et le crâne vivant, la main gauche et le crâne mort.

 

6 août 2013