Index de l'article

 

 

 

 

POÉTIQUE DES SITUATIONS

(Les Combarelles)

 

 

 

À pas prudents on descend

un autre boyau.

 

Les formes ne naissent pas que de la pierre

qui déjà les suppose

mais de l’art et de l’homme

qui pénètre en ce lieu 

avec des idées de forme.

 

Le feu

le manque d’oxygène 

la solitude 

l’obscurité 

la reptation

aiguisent sans doute l’attention

et favorisent la rencontre

entre l’homme, la pierre et

le bison, la lionne, le rhinocéros

— rêves bien réels.

 

Ainsi cette poétique des situations

s’appuie-t-elle sur ce qui est 

donné par le lieu, l’instant, l’idée

sans s’y laisser enfermer.

 

Dans cette figuration intime et immense

le geste et le lieu

comptent plus que la réalisation

— cette crypte-atelier mêle ainsi

esquisses et chef d’œuvre 

le maître n’était pas seul

à venir dans le boyau

des enfants ont joué là

on relève bien des tracés 

inachevés, maladroits, 

enchevêtrés aux plus nobles figures

comme une manière de désigner

non la perfection de l’artiste

mais le chemin qui conduit 

vers la perfection de l’homme.