Index de l'article

 

 

 

JUSTE À TEMPS

 

 

Terminé hier de passer la lazure sur les fenêtres, juste avant les averses annoncées. Sommes allés marcher au Pic de l'Huile au soir tombant : jamais, depuis notre retour, les couleurs de l'automne n’avaient été si belles.

Au matin l’averse crépite sur le toit. Nuit noire, monde ruisselant. Les averses devraient se succéder toute la semaine : alors ce sera vraiment novembre, avec sa grisaille, sa lumière, et les premiers flocons qu’on attend avec une curiosité de gamin.

Plus tard, les feuilles s'envolent par milliers et retombent en pluie fauve. Le jardin se défait, tout ce qui avait été fait se défait. La neige s'est arrêtée à Prodin mais on sent son souffle sur la nuque...

 

2 et 3 novembre 2009