Après les grottes de Dordogne ce fut le « Fort de l’esprit » pour un long séminaire dont je suis ressorti différent.

Je savais qu’il n’y en aurait pas d’autre, qu’un cycle venait de se refermer.

J’écrivais, avec désormais la seule mais profonde ambition de pouvoir le faire avec souffle, et jusqu’à mon dernier souffle…