« Il nous faut, non seulement taire notre mépris du quotidien mais le jeter bel et bien aux orties (…). Il n’y a pas d’autre voie, d’autre issue que l’éloge des choses simples, que la célébration du monde, que notre dévouement à la beauté des chemins perdus. »

Joël Vernet, Lâcher prise.