« Y a plus personne qui passe sur la route

sauf l’hiver, qui arrive à pied

qui a déjà pétrifié toute

la montagne, et mes idées… »

 

Béa Tristan, « Les monts »