Vigiedécembre2016vasca

 

Une voix douce me demande comment je me sens, puis me dit qu’elle doit m’annoncer « une triste nouvelle » (je me glace aussitôt) : « Jean Vasca est mort ».

Quatre mots suffisent à faire dégringoler un peu plus sur le versant nord de la vie.