Vigiemars2016

 

Mars est là, avec sa neige tardive, sa lumière franche, ses clameurs. La Vigie, cependant, est aux abonnés absents, occupée à écrire les pages d'un Almanach routier tourné vers le passé.

Pour mémoire, par peur du vide, regret de tout ce qu'il aurait été bon de dire et refus de ne laisser de ce printemps commençant qu'une offensante lacune, voici tout de même ces quelques lignes griffonnées à la hâte...