Vigiefévrier201701

 

Février 2017 : clarté brève, comme chaque année, avec l’impatience de la débâcle et cette fois l’attente du livre terminé mais pas encore transformé en ce beau petit cercueil qui servira peut-être de barque pour passer… Le Villard cependant reste assoupi dans son givre. On reste replié chacun chez soi – avec de temps à autre la chaleur d’un repas, d’un concert partagé, les amis anciens que l’on retrouve, les nouveaux que l’on découvre, que l’on accueille.

La vie ordinaire, quoi, avec ses doutes et ses envols…

 

25/02/2017 - La route ordinaire