Vigiejanvier2017rêve

 

Dixième année de ce journal extime & informel de mon habitation au Villard – et l'on se dit qu'il faudrait songer à rassembler tout cela sous une forme condensée et lisible, ainsi que je l'ai fait pour La route ordinaire... à moins que je n'attende encore dix ans, ou vingt ans, ou trente ans de plus ?

Ces traces, donc, d'un janvier d'abord dur et glacial qui s'achève dans la pluie molle ; ces traces du dernier mois de travail sur La Route ordinaire ; ces traces pour se souvenir de quelques rêves et cauchemars, et du premier éclat de la trompette...