Vigiejuillet201701

 

Juillet court, pas pressé pourtant mais tout dédié à l’écriture, à la musique, au silence – et la Vigie par nécessité éteint les feux, quitte sa nacelle et s’en va bricoler en soute.


Quelques fragments néanmoins, et, en vidéo, le cérémoniel musical habituel.

 

 

Oblivion en juillet