Index de l'article

 

 

 

JE TE PARLE ENCORE

 

Routemai2016jeparle

 

Un jour, bientôt, je ne parlerai plus. Je roulerai encore sans doute, la tête ailleurs, sur une route de nuages.

Un jour, bientôt, je ne te parlerai plus. Tu seras redevenue fantôme, nos dialogues ou mes soliloques enclos dans le cercueil d’un livre.

Je te parle encore. C'est un matin de brume après la pluie, où la lumière frappe la neige neuve et les prés détrempés. On sent remonter des envies d’envols, des ferveurs de marmotte, des fièvres de chamois. Tu me portes encore, tu me fais tourner face au ciel, tu m’étourdis de tes virages, me fais miroiter mille crêtes − puis tu t'enfonces dans le brouillard.

Je te parle encore, et tu réponds de moins en moins. Tes phrases se font bribes, ton chant borborygmes. Tout cela finira dans le silence, la cendre des mots déposée dans l'urne du livre pour mémoire, ou pour dispersion.

 

24 mai 2016