Publié en novembre 1996, en collaboration avec l'artiste-peintre Laurence Sibille, ce tout premier et précoce ouvrage est composé de diverses proses et poèmes écrits à Lyon, en Savoie et en Bretagne.



Cessey-sur-Tille, novembre 1996 - 188 pages papier glacé, avec 18 reproductions en couleurs des tableaux de Laurence Sibille.

Format 15,1 cm × 23,9 cm - ISBN : 2-911573-02-1 – toujours disponible sur les sites de vente en ligne des libraires et sur le blog de l'éditeur : editions-mutine.over-blog.com

 


4ème de couverture :

Nées  de  la  rencontre  fraternelle  d'une  artiste-peintre  paimpolaise  et  d'un  jeune  auteur  d'origine chambérienne, ces phalacrocoraxies   (de phalacrocorax  :  le  Cormoran)  hivernales  proses, tableaux, simples notes ou tentatives de poèmes – rendent compte d'un passage : non seulement de la fuite  du  temps  ou  d'un  déplacement  dans  l'espace (trois hivers entre Lyon et la côte) mais avant tout du  cheminement  incertain  qui  peut  mener  d'une crispation à une ouverture, d'une sous-vie exténuée à  une  vraie  vie  un  peu  plus  respirante  – de  la  chambre  minuscule  du  Néant  aux grands champs blancs du Vide...

Cela se passe en hiver ("la saison des secrets", comme disent les  Amérindiens). Enfermé  dans  la  ville,  l'homme  amolli n'entend  plus  le  vent  d'hiver  qui  l'appelle  au  dehors : vainement, il cherche à étourdir sa peur aux feux factices des théâtres.

De  silences  en  errances,  de  rendez-vous  ratés  en  fugues froides, c'est à coups de poings qu'il lui faudra se défaire des fausses   lumières   et   clouer   définitivement   au   plafond l'araignée des idées fixes. Il pourra alors reprendre souffle, le temps de quelques clins d'œil amusés, et se remettre en route pour  un  territoire  plus  mouvant  et  moins  encombré,  un champ de vie et de travail encore à explorer – cet autre hiver peuplé d'oiseaux, vibrant à tous les vents et ouvert à tous les possibles. Puissent  les  traces  qui constituent  ce  livre  faire  signe  à  d'autres  et,  à  leur  manière, contribuer à desserrer un peu les verrous rouillés du vieil hiver !


 

SOMMAIRE DU LIVRE:

 

Décembre (prologue)

Profil (huile sur bois)

Prologue

 

Vent d'hiver

Jeune homme en blanc (huile sur toile)

L'hiver l'attente

Train de nuit

L'écho de la brume au fond de l'immeuble blanc

Un instant

Au rôdeur de nuit

Les nocturnes

La nuit minuit (huile sur toile)

Enfance

Train à l'arrêt

La ville

Souvenirs de scènes

Music-hall

Ellipse (huile sur toile)

Silence sortie de scène

Rendez-vous

Soleil barbare

Lune d'hiver

Homme en bleu buvant seul

Homme en gris titubant

Couple rentrant ivre

Femme buvant seule à minuit

Le silence (huile sur toile)

Avatars urbains

Bords du Rhône, fin février

Vent d'hiver

Chambre d'hôpital

Chambre d'enfance

Fugue froide

Pierrot lunaire (huile sur toile)

 

Comme une araignée au plafond (fragments pour une résurrection ratée)

Un mot, une larme du sang (huile sur toile)

La dame en noir (huile sur toile)

Salle de spectacle (huile sur toile)

Vérone sur scène (huile sur toile)

La blessure, vanité blanche (huile sur toile)

Variation au champ de roses (huile sur toile)

 

Phalacrocoraxies hivernales

Le vide, le rêve, la voie (huile sur toile)

D'un hiver à un autre

La fleur du rêve

Derrière les portes

Avatars ferroviaires

Jalousie féline (à Claude Roy)

The voice of the white night

Regardez la lune !

Jour de tempête

Jeune homme au goéland (huile sur toile)

L'hiver à la fenêtre

Bords du Rhône, début janvier

Notes de la maison vide

Plein nord (à Kenneth White)

Verger en hiver

Matinale hivernale

Haïkus ferroviaires

Notes des bords du Trieux

Bords du Trieux (huile sur toile)

Phalacrocoraxies hivernales

Matinale hivernale

Noyés (à Guillevic)

L'hiver l'ouvert

Marée montante

Les derniers départs

Brume de mars

La marche difficile du rêve

Transition transie

Phalacrocoraxies matinales

Goéland, toi là-haut ! (chant inuit)

Goéland (huile sur toile)

Bords du Trieux en septembre

Sur les pierres du rivage

Le pauvre, l'ermite et le cormoran

L'homme-lumière

Le vent à Guilben

Parfois... ce qui rend fou

Stances à l'indien de Bréhat

Indien (huile sur papier)

Le très vieux sourire de la montagne cassée

Paysage

Au premier froid

Mort du philosophe (Gilles Deleuze)

Dans le feu de l'arbre cosmique (à Jean Vasca)

Rébellion hivernale (aux guêpes)

Premiers flocons

Première neige

L'oiseau (huile sur toile)