Index de l'article

 

  

LOVÉ DANS L'HIVER

 

Derniers jours de ces vacances d'hiver, premier de notre deuxième installation : les travaux des combles sont terminés, et mon père repart avec tous ses outils. Un an après notre arrivée au Villard notre espace s'est singulièrement agrandi. Le bureau où j'écris ces lignes ensommeillées, la chambre nouvelle, l'escalier, la mezzanine vidée qui accueillera bientôt le bureau de Nathalie, l'ancienne chambre à présent occupée par les chats, tout semble neuf et vieux à la fois, familier et nouveau.

Je n'aurai bientôt plus aucun prétexte pour ne pas me remettre au travail.

En cette heure déjà trop tardive pour se lancer dans quoi que ce soit de conséquent, je me contente de jeter un œil sur la nuit. Une nouvelle couche de neige a recouvert l'ancienne. On va repartir. On savoure ces derniers instants d'arrêt. Les yeux brûlent.

Il est bon de se lover ainsi dans le creux de cet hiver heureux. Il faudra, plus tard, y revenir.

 

Dimanche 22 février 2009