Index de l'article

 

 

IMPROMPTU N°2

 

Vigiejanvier2016impromptubis

  

La pluie fouette la fenêtre

tordant les lignes trop nettes

du poirier et du trajet

tout tracé de la journée

que tu t’apprêtais à suivre.

Le vieil arbre paraît ivre

que les bourrasques soufflettent

on annonce une tempête

grand vent verglas et grésil :

il faut, laissant l’inutile

travail qui t'emprisonnait,

courir le dire au carnet

tordre les lignes trop nettes

fouetter de mots ta fenêtre !

 

9 janvier 2016