Index de l'article

 

 

 

LÉO, LA GRÊLE ET L’ACCORDÉON

 

Vigiemars2013Leo

 

Comme chaque soir l’enfant interminablement joue à la lumière de la fenêtre de toit la brillante « Badinerie » de Bach, l’endiablé « You dance » des accordéonistes polonais Motion Trio ou la pièce de son prochain concours – quand soudain la grêle s'abat violemment sur la vitre. Il s’arrête de jouer ; la grêle s’arrête. Il reprend et la grêle reprend de plus belle.

Comme Itô, le « pêcheur des vents » et joueur de shô du conte de la Cité de la Musique que nous écoutions si souvent naguère, le voici devenu maître des éléments, auquel le soufflet de son Pigini d’évidence préside (n’avait-il pas une fois, comme il le rappelle, attiré l’orage et provoqué plusieurs coupures d’électricité ?).

Et Léo de rire en redoublant d’entrain, et la grêle de fouetter la vitre devenue opaque…

 

2 mars 2016