Index de l'article

 

 

 

LA ROUTE SANS VOIX

 

Routenovembre2015muet

 

Poème presque muet

murmuré

à voix cassée

chevrotante

presque aphone

dans la lumière du matin

 

Faute de piles le dictaphone

s'est éteint

sur les quelques secondes

sauvées de ce matin

on n'entend qu'un bruit de moteur

et ces mots-là :

 

poème presque muet

murmuré

à voix cassée

chevrotante

presque aphone

dans la lumière du matin.

 

Ce fut pourtant, n'en doutez pas

le plus beau des poèmes

la plus belle des routes

ce fut ce matin-là comme si soudain

les mots et les visions de la route

continûment coïncidaient

 

j’ai murmuré, je me suis tu

et la route a continué pour moi

parlant comme moi à voix basse

embrumée

toute feutrée de feuilles

toute tremblante

d'autant plus étonnée de la clarté des crêtes

qu'elle se lovait dans l'ombre

et chantant d'autant mieux

qu’elle se taisait, laissant

passereaux et voitures

chanter pour elle.

 

10 novembre 2015