Index de l'article

 

 

 

À NU

 

 Routenovembre2015ànu

 

Arbres nus

les dorures les blessures

s'atténuent.

 

Terre labourée

verts pâlots

les bananiers de Presle ont froid.

 

Fin parfum de fumée

la maison en fond de combe

se rendort.

 

Devant l'ancien hôtel un ouvrier

détruit à coups de masse le vieux mur

qui ne tenait plus guère.

 

Croix rouillée

brume grise

drapeaux en berne.

 

Novembre ce matin

ressemble à un vieillard

qui peine à se lever.

 

17 novembre 2015