Index de l'article

 

 

 

ROUTE DE NUIT

 

Routeoctobre2015nuit

 

La route de nuit

me fait son cinéma

avec sa lune ses phares ses faisceaux

qui projettent dans les fossés

quels fantômes quels fantasmes quelles ombres

ma route de nuit me fait son cinéma

appliquant à la lettre la règle qui dit que

plus le champ est restreint plus la menace est grande

ombres noires des arbres

rouge effarant du feu

demi-lune glacée villages pétrifiés

font un décor de fuite, décor de crime

le conducteur est fou le passager est mort

la menace cachée dans l'envers du décor

spectrale sur son fil l'effraie

me regarde passer

et pousse son chuintement que seul le spectateur

entend. La voiture file seule

le passager est fou le conducteur est mort

qui fuit de ville en ville à l'envers du décor

les feux de détresse bavent comme du sang

au carrefour – véhicule arrêté, avez-vous besoin d'aide ?

sur quel chemin vas-tu donc t'engager ?

sur quel chemin ?

fumigènes projos freins qui crissent moteur ! 

la route de nuit me fait son cinéma.

 

 

22 octobre 2015

(ayant repris la voiture pour aller au cinéma...)