Index de l'article

 

 

 

LA TRISTESSE

 

 Routeseptembre2015tristesse

 

Même en mouvement

même sur la route

même avant l'hiver

à cause du renard renversé

à cause des ruines du moulin

et de la maison oubliée

à cause du vieux mur qui s'effrite

et de ta jeunesse qui s'obstine

à te filer entre les doigts

même en mouvement

même saoûlé d'images

même dans la cage

confortable de ta voiture

malgré les lumières

malgré les couleurs

à cause de l'automne

qui aiguise sa lame froide

à cause du jour qui ne vient pas

et d'« Oblivion » de Piazzolla

à cause de l'enfant qui grandit

et de tous ceux-là perdus sur les routes

de la fuite et de l'exil

à cause des roses fanées

et à cause de ce rêve

où ta mère était si vivante

qu'il te semble l'avoir laissée

de l'autre côté de la route

où elle t'attend et te fait signe

 

par le nord et le sud

par l'ouest et par l'est

de tout côté te revient

la tristesse.

 

21 septembre 2015