Index de l'article

 

 

 

ROUTE SÉRIELLE, MUSIQUE OUVERTE

 

Routeseptembre2015sérielle

 

Toujours la même route

que l’on parcourt en vingt minutes

aux mêmes heures

dans les deux sens.

 

Toujours les mêmes repères

la maison rouge le bourg l’église le pont

la haie de saules têtards les massifs

de Belledonne de Chartreuse et des Bauges

le stop, le cimetière.

 

Entre ces repères d'une fixité

toute relative on dispose

des silences aléatoires

de la brume des nuages des paroles

ouvertes au hasard

non pour tenter de maîtriser

ce que celui-ci peut avoir d'inquiétant

(et qu'on nomme imprévu, accident)

mais pour révéler ces changements de rythme

ces battements ces pulsations ces perspectives

qui font de toute route un poème.

 

Musique sérielle

sans obsession mathématique

poème ouvert

au hasard que rien n'abolit

mais qui renait de la rencontre réitérée entre

un observateur-scripteur embarqué

sur cette route montagnarde

et la forêt les météores les crêtes les bêtes qui la traversent –

tout ce qui passe, tout ce qui reste.

 

Sur l'ancien hôtel en réfection on a posé

des fenêtres neuves

à travers lesquelles on pourra voir bientôt

les collégiens aller en bandes

attendre le bus sous le ciel brouillé,

et les corneilles, les pommes rouges

qui roulent sur la route tendue

entre deux hasards.

 

28 septembre 2015