Index de l'article

 

 

 

BALADE D’AVRIL (1)

 

 

Ballet lent des escargots après la pluie.

 

Dans l'air mouillé il porte loin, le chant du rouge-gorge.

 

De la carcasse du renard n'ai plus trouvé trace — je rentre, vautour déçu.

 

Ce chalet, en l'absence des propriétaires, ce sont les chevreuils qui l'habitent.

 

Un amas de plumes noires, c'est tout ce qui reste de la corneille.

 

Sur la souche luisante, les reliefs d'un festin d'écureuils.

 

Ce tronc sans écorce : tous les cerfs, tous les chevreuils s'y sont frottés !

 

Lichen vert glacier, myrtilliers défaits, terre spongieuse.

 

 22 avril 2008