Archives de catégorie : La salle est immense!

La salle est immense ! laisse une place à l’évocation du métier qui est le mien, qui est riche en fenêtres aussi bien qu’en paroles, et qui m’occupe trop pour ne pouvoir être écarté sans vergogne ni artifice du champ de l’écriture…

La salle en juin

      Haïkus de juin, haïkus d’adieux…     

Publié dans La salle est immense! | Laisser un commentaire

La salle en mai

 

Publié dans La salle est immense! | Laisser un commentaire

La salle en avril

    La salle en avril a de beaux contrastes, de belles ombres auxquelles répondent les ombres des arbres encore nus qui ornent les tilleuls de longues racines fourchues de palétuviers…  

Publié dans La salle est immense! | Laisser un commentaire

La salle en mars

    Mars. Avec le retour incertain du printemps, mais cette énergie montante de mars, nous revient cette obsession des fenêtres, et l’on continue les cours avec un œil au dedans, un œil au dehors – ou les deux yeux … Continuer la lecture

Publié dans La salle est immense! | Laisser un commentaire

La salle en février

    De ce tas de neige sur lequel ils sont juchés ne restera qu’une flaque…  

Publié dans La salle est immense! | Laisser un commentaire

La salle en décembre

Comme un voleur je traverse à grands pas la cour envahie de brouillard et de nuit…  

Publié dans La salle est immense! | Laisser un commentaire

La salle en janvier

    Même pleine d’élèves, la salle en janvier semble plus froide et silencieuse. On guette les crêtes dans l’attente de la neige, l’attente de la sortie. On guette.    

Publié dans La salle est immense! | Laisser un commentaire

La salle en septembre

La salle en septembre : ces parfums de feuilles et de rentrée, on espère la pluie pour mieux les sentir…      

Publié dans La salle est immense! | Laisser un commentaire

La salle en octobre

    Le vert des derniers souvenirs d’été, le bleu des premiers coups de froid, la splendeur fugace des jaunes : la salle en octobre, aussi instable, aussi mouvante, aussi lointaine et colorée que leurs adolescences…  

Publié dans La salle est immense! | Laisser un commentaire

La salle en novembre

    La salle en novembre s’assombrit. Tout sombre dans le gris, le terne, le tendu. L’élan de septembre n’est plus, les couleurs d’octobre ont passé, et même l’envie d’écrire – d’écrire sur la salle, dans la salle – s’amenuise… … Continuer la lecture

Publié dans La salle est immense! | Laisser un commentaire